Comment faire un Salto arrière : le guide

salto arrière

Le salto arrière figure parmi les mouvements de gymnastique les plus courants, mais aussi les plus impressionnants. Réaliser ce mouvement demande des techniques et surtout de l’entraînement. Si vous souhaitez apprendre à le faire, ce dossier propose de découvrir les étapes et les conseils à suivre pour maîtriser le salto arrière sans vous blesser.

Découvrez aussi : Comment avoir des abdos pour l’été 

S’échauffer correctement et prendre les mesures de sécurité

Avant de vous lancer dans la réalisation d’un salto arrière, vous devez garder à l’esprit que les blessures (entorse ou foulure) liées à la pratique de ce mouvement sont le plus souvent causées par le manque d’échauffement. Comme cette figure sollicite toutes les parties du corps, prenez le temps de vous échauffer pendant au moins 10 minutes avant d’effectuer le saut. Pendant l’échauffement, insistez bien sur les muscles et les articulations, dont ceux des poignets, de la colonne vertébrale et des chevilles. Afin de prévenir les courbatures et les contractures après un entraînement, pensez ensuite à effectuer une séance d’étirements.

Pour des mesures de sécurité, il convient toujours de chercher une personne de confiance pour vous parer pendant votre apprentissage du salto arrière. Si possible, choisissez un entraîneur sportif ou un enseignant de gymnastique comme pareur. Ce dernier aura pour rôle de vous aider à vous positionner et de vous aider à garder la bonne posture au cours de vos essais. Il vous tiendra également quand votre corps est dans l’air et vous rattrapera si jamais vous tombez.

Toujours pour éviter les blessures, pensez à utiliser un tapis de gymnastique lors de l’apprentissage de ce mouvement. Le tapis servira de barrière molle entre vous et le sol. Ainsi, si vous tombez, vous aurez moins de risque de vous faire mal. Cet équipement aura en outre une influence positive pour vous motiver psychologiquement. En ayant moins peur, vous pourrez sauter plus haut et acquérir rapidement une bonne posture.

Apprendre et maîtriser le saut

La réalisation du salto arrière repose en grande partie sur la maîtrise du saut. Pour commencer, vous pouvez vous exercer par terre pour travailler le mouvement de rotation sur le sol. Cela consiste à vous allonger sur le dos sur un tapis, puis à lever les bras au-dessus de la tête comme si vous vous préparez à faire le salto. Ensuite, levez très rapidement vos jambes vers le torse pour simuler le mouvement qui vous permettra de réaliser la rotation dans l’air. Lorsque vous vous sentez prêt, tenez-vous maintenant debout, les pieds écartés de façon asymétrique à la largeur de vos épaules et le corps bien droit.

Commencez en plaçant les bras devant vous en position horizontale, tout en pliant légèrement les genoux. Ne les fléchissez pas au-delà de l’angle droit. Après lancez les bras vers le haut et sautez à la verticale. Entraînez-vous plusieurs fois afin de maîtriser ces mouvements. Attention, il faut sauter toujours vers le haut et non pas en arrière. Gardez votre regard en avant et évitez de regarder le sol avant de sauter.

Propulsez-vous vers le haut en faisant en sorte de bien rentrer les jambes. Dès que vous sentez que vos pieds ont quitté le sol, fléchissez les genoux de façon à ramener vos jambes contre votre torse pendant que vous vous élevez dans l’air. Grâce à l’élan entraîné par ce

mouvement, vous pourrez plus facilement réaliser la rotation en arrière spécifique au salto arrière.

Conclure le salto arrière avec une parfaite rotation

Au fur et à mesure que vous montez en l’air, roulez-vous en boule quand vous commencez à basculer en arrière. Dans la mesure du possible, enroulez votre corps lorsque vous vous trouvez au summum de votre propulsion. Plus vous vous enroulez fermement, plus vous apportez l’élan indispensable pour terminer la rotation. Vos bras doivent rester tendus près de vos genoux.

Une fois la rotation finie, retrouvez le point que vous avez fixé du regard devant vous avant votre saut. Ensuite, dépliez vos jambes et redirigez-les vers le bas pour retomber sur vos deux pieds. En même temps que vous dépliez les genoux, commencez à allonger le bas de votre dos afin de pouvoir vous redresser totalement. Faites en sorte que vous retombez avec les genoux fléchis. Cela permettra d’amortir l’impact de l’atterrissage et de vous éviter de vous blesser.

Pour vous réceptionner, posez les deux pieds en même temps. Quand ils s’approchent du sol, il est essentiel de les positionner de façon à atterrir sur vos talons et non pas sur vos orteils. Aplatissez ensuite les pieds sur le sol pour obtenir de la stabilité pendant l’atterrissage. Une fois que vous avez atterri, dépliez vos jambes et relevez les bras à la verticale pour garder votre équilibre. Vous devez retrouver votre position initiale avant le saut. N’hésitez pas à répéter cet exercice autant de fois que vous le pouvez pour réussir à maîtriser le salto arrière